PDU: débat à explosion

Revenons sur le PDU, décidément moteur de débats explosifs et expressions diverses.
Un nouvel élément non contrôlé se glisse dans le déroulement des concertations prévues par la CAP. Suite à la constitution du collectif ETAPE, Ensemble pour des Transports Alternatifs en Périgord, le site de la CAP met en ligne via un pop up en page d’accueil, le rapport de Juin 2008 sur le PDU. Jusque là, ce rapport n’était disponible que dans la rubrique Presse.

Mais là attention, la CAP communique. Il a été rajouté un texte du président en première page du rapport. C’est cette page cette page qui nous occupe ici. Rappel des 3 principes affichés par la CAP.

1. Rien n’est décidé, tout est ouvert.
2. Transparence et concertation.
3. C’est le syndicat Péribus qui décide.

Au-delà d’une orthographe fort malmenée, cet édito s’adresse à des personnes bien précises, des élus, pour certains au cœur même des exécutifs locaux. Il s’agit du collectif ETAPE à qui ce texte répond directement aux attaques contre la présélection des scénarios dont la navette ferroviaire n’est pas favorite parmi les nominés.

Le message est clair. Il appelle ETAPE à réintégrer le cadre du débat organisé par la CAP. En effet, sur leur blog, ils annoncent travailler dans leur coin durant l’été, pour proposer des nouvelles solutions à la rentrée. Politiquement, cette passe d’arme est intéressante à plus d’un titre.

:: Tâche d’huile sous les essieux de l’unité ::

Nous avions évoqué dans un article précédent les conséquences du changement de majorité partisane au sein de la CAP. Il était envisagé qu’une forte majorité, avec la ville de Périgueux, au conseil communautaire, permette une plus grande cohésion politique et une meilleure unité dans les décisions. Cela était souhaitable, il n’en est rien. Une partie de la majorité se comporte comme une opposition, à coup de contre propositions fracassantes et critiques acerbes. Le conseil communautaire se retrouve donc constitué d’une majorité et de deux groupes d’opposition, PCF/UMP, eux-mêmes parfaitement opposés, avec les électrons en semi-liberté que sont les Verts et le Modem, face à un PS contraint de fonctionner avec ses alliances de campagne électorale.
Du coup, c’est M. Béri-Debat en personne qui demande à M. Le Vacon de rentrer dans le rang avec le texte de présentation du PDU et de ne pas « enfoncer des portes ouvertes ». Ce document est-il vraiment l’occasion de régler ses comptes ? Est-il vraiment le lieu pour rappeler que la CAP refusera tout débat indépendant au sien, à celui qu’elle organise et dirige ?

:: Un lobby anti voiture ::

Le phénomène ETAPE. Il se présente comme un collectif bigarré, composé des acteurs locaux suivants :
Collectif unitaire pour une alternative au libéralisme / Les amis de la Terre / Vélorution / Attac / CGT cheminots / FSU / Les Verts / Le PCF.
Pour mémoire, les Verts et les Communistes font partie de la majorité et sont bien représentés au conseil municipal de Périgueux et au conseil communautaire de la CAP : ambiance.

Visiblement ce collectif se définit mieux comme un lobby, un groupe de pression composé d’éléments très divers, mais rassemblés autour d’intérêts communs et occasionnels. Ce n’est pas un gros mot, appelons un chat un chat, ETAPE se définit bien comme :

des entités qui cherchent à représenter des intérêts de sections particulières de la société en vue d’influencer les processus politiques

Les enjeux de ce lobbying sont l’abandon des projets de ponts et la promotion de la navette ferroviaire. Certains par souci environnemental, d’autres par intérêt économique, d’autre par idéologie doctrinale, d’autres enfin pour la généralisation de leur hobby.
Ce lobby entend donc mener indépendamment de la CAP des débats sur le sujet, mais cela ressemble plus à une campagne d’opinion qu’autre chose. Il y a fort à parier que contribuer au débat à ce niveau, ne signifie pas autre chose qu’être en accord avec les intérêts défendus. L’évolution de ce blog nous dira si on se trompe.

D’ailleurs, sur le fond, il y a, hormis le projet de pont, une quantité non négligeable de convergences, (navette ferroviaire, déplacements doux – raisonnés – , bus) avec les analyses précises des services de l’Etat, (Porté-à-connaissance de 2006). A part l’estimation du déficit de fonctionnement par rapport à la fréquentation, au bout du bout, personne ne semble aller contre ce projet.

Juste pour l’info, le blog d’ETAPE est un produit Overblog, développé par la société JFG NETWORKS, dont le groupe TF1 détient environ 30% des parts. C’est pour cela qu’en bas du blog, tout en bas, on trouve ce lien : TF1 Network.

Merci donc à TF1 de participer à la lutte contre les dérives du capitalisme et à la promotion du développement durable