Les TIC au service de la démocratie locale

Les Technologies de l’Information et de la Communication – TIC – permettent aujourd’hui d’améliorer considérablement la relation, l’échange, la communication, entre les habitants et une mairie. Que ce soit sous la forme de la mise à disposition de formulaires courants, de la vie et de la communication du conseil municipal, de l’organisation de débats citoyens, d’information sur l’urbanisme et le téléchargement des documents règlementant la construction; bref, sous de multiples formes, les TIC rendent la vie plus pratique, à condition d’avoir Internet bien sur.

En matière de démocratie locale et participative, l’Internet citoyen a un rôle prépondérant à jouer. De nombreuses initiatives depuis quelques années se sont pérennisées et ont répondu à des attentes concrètes, nous en reparlerons.

L’association Villes-Internet agit depuis 10 ans dans ce sens, avec pour slogan:

AGIR POUR UN INTERNET CITOYEN

1 067 collectivités participent à cette initiative et mutualisent connaissances et expériences.

« Promouvoir les usages citoyens de l’Internet
10 ans au service de la citoyenneté active et de la démocratie participative
Villes Internet est un réseau d’élus locaux, d’agents administratifs et d’acteurs associatifs ayant décidé de capitaliser leurs connaissances de l’Internet et des technologies de l’information pour le développement de l’Internet local et citoyen ».

villes_internet.jpg

La ville de Périgueux s’est inscrite dans cette démarche depuis 2006, sa fiche en témoigne, de même qu’il en est fait état sur le site de la mairie. L’association Villes-Internet opère un classement des villes les plus actives et efficaces en matière de TIC, selon l’attribution d’@, allant jusqu’à @@@@@. La ville de Périgueux compte @@, pour mettre en ligne les services suivants:
Formulaires en ligne
Accessibilité du site
Guide des services publics sur le site web

Pour autant et sans courir après les @, la ville pourrait proposer bien des services complémentaires, en s’inspirant de toutes les possibilités mises en ligne et éprouvées par d’autres collectivités, en commençant par exemple par lire cette page.

On peut y trouver nombre de pistes intéressantes à mettre en pratique pour un investissement plus que minime; par exemple:

Sur les décisions et les communications du conseil municipal
La transparence des délibérations et leur exhaustivité devrait impliquer de pouvoir télécharger les PV complets en PDF, il en va de même pour le budget.

Sur la vie du conseil municipal
La salle du conseil est minuscule Périgueux, pas plus d’une dizaine de places pour le public! En attendant de voir une nouvelle mairie, ce qui n’est pas imminent, les séances du conseil municipal pour être accessibles en vidéo.

Sur la consultation des habitants
Signe d’une politique participative, la mise en ligne de forums citoyens sur différents sujet, différents zonages, etc.

Sur les documents d’urbanisme
La mise en ligne des projets, de leurs avancement, leur justification et fonction, ainsi, en premier lieu, la possibilité de télécharger tous les documents écrits et graphiques qui règlementent les droits à construire.

En somme, l’outil que représente les TIC est malléable selon une grande diversités de besoins et ne tient qu’à la volonté politique d’agir en faveur d’une meilleure démocratie locale. Transparence, information, éducation, vie locale, ces thèmes sont largement à la portée de mesures simples et pratiques. On peut y adjoindre le développement des logiciels libres de droits, qui permettent des économies non négligeables en matière de budget et promeuvent une culture informatique différente de Micro$oft.

En conclusion, tous les outils sont là, ils ne sont pas onéreux, ils fonctionnent déjà dans bien des communes, ils sont incontestablement satisfaisants.
Cela ne tient donc qu’à la volonté des élus, à eux d’agir, à eux de prouver, à nous d’éprouver.

L’adjointe déléguée à la démocratie participative

Le conseil municipal de Périgueux s’est doté d’une adjointe à la démocratie participative, l’éducation à la citoyenneté et au devoir de mémoire.
8 ème adjointe, Madame Odile Rougier est en charge de cette responsabilité. Pour information, cette élue était également candidate aux élections cantonales de Périgueux Centre, suppléante aux côtés de Monsieur Vianey le Vacon, pour la liste du Parti Communiste Français. A noter également que Monsieur Vianey le Vacon est actuellement 3ème adjoint de la majorité, délégué aux sports.

odile_rougier.jpg

Cette présentation est tirée de la profession de foi du PCF pour les élections cantonales de 2008.

Cette information n’est pas anecdotique. En effet, on peut penser que le maire et le conseil municipal donneront tous les moyens nécessaires à cette adjointe pour mener une véritable politique participative à Périgueux. Madame Odile Rougier pourra d’ailleurs s’appuyer sur une charte qu’elle approuve très certainement, qui est la charte pour un nouveau contrat local , texte ambitieux rédigé par l’Association des Elu(e)s Communistes et Républicain(e)s (ADECR) lors de la rencontre des 13 et 14 octobre et finalisé lors du dernier conseil national.

Cette charte comprend déjà tout ce que l’on pourrait attendre des prochaines annonces de notre nouvelle adjointe. On peut y lire des éléments fondateurs pour la mise en œuvre d’une politique participative à Périgueux:

« Nous voulons une pratique démocratique véritable
Nous voulons dépasser le simple stade de la concertation qui consiste à soumettre à l’avis des populations les projets locaux définis par les candidats, les techniciens et les élus. Il s’agit pour nous d’appréhender collectivement les besoins, de construire les programmes locaux dans le pluralisme des opinions, d’en définir la faisabilité dans la transparence, d’élaborer des outils d’évaluation accessibles à chacun et d’organiser l’information afin de permettre à chaque habitant de se faire sa propre opinion.
Cette démocratie de proximité implique selon nous, la création de droits et moyens nouveaux comme le droit à l’initiative qui permettrait aux citoyens d’émettre des propositions d’ordre du jour relatives aux compétences des conseils municipaux, généraux ou régionaux; comme la création de structures de participation citoyenne; comme la mise en place de budgets participatifs; comme l’ouverture simplifiée du droit au référendum local ou encore comme la reconnaissance et le renforcement du fait associatif
« .

Il ne fait pas de doute pour la démocratie participative périgourdine, à laquelle le nouveau maire est « tellement attaché », qu’entre le programme politique de Périgueux Autrement, la charte de l’ADECR et le pacte démocratique, les prochaines mesures délibérées en conseil municipal ne manqueront pas de surprendre et de marquer par là même, des changements historiques pour la politique de la ville et des citoyens.

Montréal: démocratie, budget, on participe

Montréal est un bon exemple d’évolution vers la démocratie participative et s’emploie à mettre en oeuvre un principe de budget participatif.

Ce reportage en ligne est autant à l’attention des élus que des citoyens. Il y a en tout cas du grain à moudre.

1/3 [youtube]http://fr.youtube.com/watch?v=6oobLf1mAL0[/youtube]

2/3 [youtube]http://fr.youtube.com/watch?v=EP5ORg__GOI[/youtube]

3/3 [youtube]http://fr.youtube.com/watch?v=73ZzclNSQ8c[/youtube]