Un attaché de presse pour Art et Eau, viiiiiite!

Ca urge sévèrement à la mairie de Périgueux pour le festival Art et Eau (ne prononcez plus Suez & Eau pour l’instant) qui aura lieu en juin 2011, sauf collision avec un autre évènement.

C’est même la panique pour trouver un attaché de presse, la ville venant de publier un avis d’appel d’offre public.

Ils avaient fait la même chose pour le Salon International du Livre Gourmand en septembre 2010. A l’époque aussi ils cherchaient un attaché de presse.

Publiée le 13 septembre, l’offre prévoyait une entrée en fonction le 14 septembre pour la première conférence de presse. Mieux, l’ensemble de la mission devait être calé 1 mois après la publication de l’offre

Pour le festival Art et Eau -en quête de sponsors- le coup est sensiblement le même. Depuis quelques jours, le site a mis l’offre en ligne. Le document en .pdf est en date du 14 février 2011, quasiment pondu de la veille.

La date limite de réception est au 01 mars 2011 et nous sommes ce jour le 23 février 2011.

Vous voulez-rire ?

Qui décrochera ce super job pour le festival Art et Eau fera bien des jaloux…

La première conférence de presse est prévue le 01 mars 2011 « pour le lancement et la présentation officielle du nouveau visuel de communication et des nouvelles orientations de programmation ».

Ainsi dans 4 jours exactement, aura lieu la première conférence de presse où sera présent l’attaché de presse… recruté environ quelques minutes avant que les premiers journalistes n’entrent dans la salle. Ca va être fameux.

Mais ne t’inquiète pas Michel, tu peux compter sur eux pour passer ce genre de gag sous silence. Ils présenteront avec emphase et enthousiasme ton prochain festival.

Espérons d’ailleurs que la ville de Périgueux ait prévu une belle campagne de publicité dans les journaux locaux pour rameter quelques visiteurs.

L’attaché de presse sera partiellement privé de ses droit fondamentaux… cool non ?

Et surtout que les candidats n’oublient pas de venir munis de leur laisse, puisque la direction du pétro-kremlin indique pour l’attaché (de presse) : « Il s’interdit notamment toute communication écrite ou verbale et toute remise de documents à des tiers sans l’accord préalable du Maître…» d’ouvrage, ce n’est pas inutile de le rappeler.

Histoire de pousser encore la rigolade, rappelons que cette phrase est susceptible d’un recours en cas de litige. L’attaché de presse est tenu à discrétion non pour l’ensemble de ses locutions, mais uniquement pour empêcher la divulgation d’informations confidentielles.

Interdire toute communication verbale, comme le prétend le texte, est une simple agression envers la Constitution. Souvenez-vous de ce truc oublié dans la « poutinesque » Moyrandie, inscrit à la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen qui disait : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme ».

Michel Moyrand semble omettre par ses injonctions que les attachés de presse appartiennent aussi au genre humain.