Michel Moyrand en flagrant délit d’exces de pouvoir

Comme s’il était encore besoin de souligner que Sud Ouest Dordogne se plaît plus que de raison à jouer les aboyeurs du maire de Périgueux pour soulager les frais de personnel de son service de communication, le journal populiste local vient de faire un gros coup.

A 17h22, Sud Ouest a mis en ligne le rapport Horizon 2015 ((« Gestion de l’eau à Périgueux, le vote c’est ce soir » 24/03/11 17h22)). Et c’est stupéfiant, on va voir pourquoi.

Michel Moyrand promène le journal Sud Ouest

Hier encore, Sud Ouest mentait sur la nature publique du document Horizon 2015

C’est la première fois que le journal met en ligne des documents complets! Vous êtes habitués sur Rue de la chouette depuis des années à cette méthode, elle est inaugurale pour les lecteurs de Sud Ouest. (On verra si c’est un « coup » ou une nouvelle pratique).

L’article de la fin de l’après midi répond à un premier article ((« Eau: pourquoi Moyrand abandonne la régie » 24/03/11 06h00)) où la journaliste relaie les éléments de langages du maire de Périgueux. Il est horodaté à 06h00, autrement dit de la veille.

Or dans cet article, la journaliste (Anne Marie Siméon) répète bêtement ce que lui dit le maire (c’est son gagne pain), à savoir que l’étude Horizon 2015 est confidentielle :

« Celle-ci n’est malheureusement pas publique ». (!!!)

Il n’y a rien de plus faux, puisque ce document administratif est sous le coup de la loi de 1978 [Loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 relative à l’amélioration des relations entre l’administration et le public] qui en autorise non seulement la consultation et la communication mais également la copie.

Hormis une méconnaissance élémentaire des lois de la République ou/et une tentative de manipulation de plus, la routine à Sud Ouest.

Non, ce qui est frappant, c’est l’heure et le jour auxquels Sud Ouest s’est vu remettre le document par la mairie pour faire son scoop. Pile poil le jour du conseil municipal.

Michel Moyrand prend la loi, retourne la loi, et …

Car jusque là qu’en était-il de ce document ? Des adjoints à la mairie de Périgueux ont eu l’autorisation de le consulter en mairie mais se virent interdits de le copier. Oui, des adjoints au maire, vous ne rêvez pas.

Qui plus est, une autre conseillère municipale a demandé la communication de ce document. Le directeur général des services, (Philippe Laporte), lui a sèchement refusé la communication au motif toujours de la confidentialité: un excès de pouvoir.

Bref, la municipalité a organisé, avant la tenue du conseil municipal, une obstruction patente à la communication d’un document public que mêmes les élus ne pouvaient avoir.

Depuis le 15 février 2011 l’étude sur la régie municipale était tenue au secret. Et par enchantement, le jour J, la municipalité décrète qu’elle devient publique et la transmet à Sud Ouest en même temps qu’aux élus.

Là-dessus, le journal (enfin appelez ça comme vous voulez) s’empresse de vibrer avec le maire : « A la lecture de l’étude d’Horizon 2015, on comprend mieux les motivations de Michel Moyrand ». Par ici les pubs de la mairie cet été…

Tout ça pour nous, les crétins censés applaudir

« Lecteur crétin », écoute la journaliste t’expliquer que hier encore ce document était secret, confidentiel, hors de portée.  Mais qu’aujourd’hui il est public, jour du conseil, amen, il est public.

Ecoute la journaliste t’expliquer à quel point le maire a fait les bons choix pour toi… En violant la loi, en méprisant la législation, en manipulant l’opinion, en désinformant les élus, en empêchant les représentants de s’informer a minima avant de prendre leur décision, etc.

Et le Front National rigole, rigole…