Déplacements Urbains: Dessine moi un bus !

Sujet: Communauté d’Agglomération Périgourdine, CAP, Plan de Déplacements Urbains, PDU, Communication

Nous mettrons en ligne demain un petit dossier sur le Plan de Déplacements Urbains et la démocratie approximative participative.

Pour l’heure, nous attention a été attirée par une plaquette d’information mise en ligne par la CAP, ainsi que par la mairie de Périgueux, qui mouille le maillot comme jamais.

« Le dossier »
Plan de Déplacements Urbains

Tout reste à faire

Cette plaquette de 4 pages est étonnante. Elle se propose de présenter les enjeux du PDU et de détailler les 4 scénarii en lice.
Avant de plaisanter, il faut rappeler quelques éléments. Les 4 scénarii en concurrence s’articulent pour chacun autour de son champion en matière de transport.
1. Le bus
2. Le TER
3. La navette ferroviaire
4. Le partage de la rue (c’est le « nini » du groupe)

Il faut savoir également que toute solution par le rail est fortement soutenue par le lobby local des cheminots, le collectif Etape, regroupant différentes structures d’intérêts bien compris.
Or, leur porte parole n’est autre que le secrétaire fédéral du PCF et maire adjoint de la mairie de Périgueux.
Ca sent le grabuge n’est-ce pas ? Comment gérer un groupe d’opposition au sein de la majorité, c’est la question du moment.
Pas facile, d’autant qu’ils menacent de faire feu de tout bois. On connaît leur professionnalisme en matière de banderoles, ram dam et autres feux de Bengale. Ils veulent mettre des rails, pour mettre des locomotives dessus et pour mettre des cheminots dedans. Qu’on se le dise !

Mais la majorité de la majorité est plutôt refroidie par le TER ou la navette ferroviaire, crispée à la vision de la colonne dépenses d’investissement et de fonctionnement. Le président de la CAP se défend de tout parti pris, pourtant il ne cesse de répéter que le rail c’est très très cher et que les bus c’est raisonnable, à l’instar du contrôleur en chef des bus, le maire de Périgueux. Souvenons nous qu’il disait il y a peu que ce n’est pas lui qui décidait, mais l’argent. (Dans ce cas on n’a plus besoin d’élire un maire mais un comptable fera l’affaire).

Et que voyons nous dans cette plaquette d’information ? Hein ?
Des photos pour illustrer les transports. Et elles montrent quels transports ces photos ? Hein ?

Des vélos ? Oui, un pictogramme de bicyclette, un dessin vert très moche et deux cyclistes.
Des voitures ? Oui, plein, des embouteillages. Bouhhh.
Des trains ? Oui, un, en bas, tout petit.
Des bus ? Ouiiiii plein de bus, partout, en gros, en petit, de face, de profil, très jolis. Pas moins de 8 en tout ! Ah ça alors, quel franc succès.

Oh, vous allez trouver que j’ai l’esprit mal tourné. Pour sur, ça n’a rien à voir. La communication visuelle, la technique publicitaire, nous enseigne la mise en valeur d’un produit par l’espace médiatique qu’il occupe. Mais il ne s’agit dans notre cas que d’un pur hasard, c’est évident.

Voilà, c’était histoire de se détendre avant la mise en ligne, demain, d’un dossier plus conséquent.