Perigueux et référencement seo quel trafic ?

Nous allons parler un peu de référencement naturel et vous soumettre quelques observations. Depuis quelques mois, Rue de la chouette s’est centré sur deux mots clés : « perigueux » et « périgueux ».

Aujourd’hui, Google a chamboulé les résultats de recherche, dégradant le site avec d’autres à des positions inférieures ((Entre temps le blog a été repositionné en 10ème position)). C’est l’occasion de tirer le bilan sur la requête durant 1 mois (février/mars), car jusque là, Rue de la chouette se plaçait en 9ème position sur ces mots clés.

Perigueux, une requête calibrée pour le SEO

Sur le mot clé « perigueux » Google retourne 5 700 000 résultats et  6 150 000 sur « périgueux » (ça change très souvent). Le moteur de recherche est en train de faire exploser ces résultats puisqu’il y a quelques semaines encore il n’en retournait qu’environ 3 000 000. La période est donc instable.

Ces requêtes sont intéressantes. La concurrence est sous-développée en termes d’optimisation pour le référencement mais plutôt boostée par des sites institutionnels anciens, à fort trafic et aspirant naturellement les liens retours. La compétition y est donc plutôt stimulante.

Le potentiel de trafic sur ces requêtes est pas mal, Google Adwords indiquant 301 000 recherches mensuelles globales (ne faisant pas de différence entre périgueux et perigueux…#fail).

Un trafic minable en première page sur Périgueux

Google Analytics indique que la requête « perigueux » a apporté 42 visites et « périgueux » 7 seulement. Autrement dit une misère.

De son côté WebmasterTools (WMT) indique que le site a été vu 10 000 fois sur la requête « perigueux » pour 35 clics et 5 500 fois sur « périgueux » avec moins de 10 visites.

Les différences retournées entre les deux outils ne sont pas satisfaisantes, c’est du Google tout craché. De plus, il y a une grosse contradiction entre l’estimation du trafic à 300 000 recherches et le fait d’être vu 10 000 fois en 1 mois bien calé en 1ère page (9ème position).

Il est possible que le site ne corresponde pas du tout à la recherche « perigueux », ce qui serait le problème des internautes et de leurs recherches génériques. Évidement la même position pour un site « adulte » ou « musique gratuite » aurait de meilleurs résultats.

Optimisation des contenus: 60% du trafic moteurs

Dans tous les cas, ce trafic est complètement trivial. Les moteurs de recherches pourvoient à 54.26% de trafic, soit environ 15 000 visites. Parmi ces visites, il faut enlever les requêtes navigationnelles visant Rue de la chouette : à peu près 40%.

Cela laisse donc environ 9 000 visites, hors comparaison avec ce qu’amène le mot clé « perigueux ». C’est là où cela devient intéressant. Car sur 1 433 mots clés pourvoyeurs de trafic, c’est le travail sur la Longue Traine qui compte. Même remarque sur WMT, le site ayant été vu 200 000 fois sur 7 150 requêtes (méfiance).

WMT: impressions, trafic, mots clés

Car Rue de la chouette reste un petit blog, centré sur un public très restreint, uniquement concerné par la ville de Périgueux ou presque. Avec seulement 275 articles au compteur depuis 3 ans, seule l’optimisation des contenus permet d’enregistrer ce trafic. La Longue Traine apporte donc à peu près 60% du trafic moteurs.

Contrairement à ce que je pensais avant, les requêtes sur « perigueux » n’ont quasiment aucun intérêt pour le trafic du site, largement plus intéressant à capter sur des requêtes moins génériques.

Moralité, dans notre cas, les requêtes génériques n’ont que peu d’intérêt apportant un trafic qui n’en a pas plus. Par contre, la somme des visites sur des requêtes spécifiques apporte un trafic qualifié qui constitue l’essentiel du trafic moteurs.

On remet l’ouvrage sur le métier

Bon pour le principe on va quand même continuer à « chasser » les génériques, avec Sud Ouest, L’IUT de Bordeaux, l’office de tourisme de Périgueux, la mairie, wikipédia, l’aéroport, la communauté d’agglo, la météo, les principaux sites qui nous devancent.

Et puis juste pour le challenge on va poursuivre l’effort. C’est quand même trop bête que Rue de la chouette ne se positionne pas juste sous le site de la mairie de Périgueux non ?