Michel Moyrand: promesse tenue !

Actualités.

Le maire de Périgueux a inauguré les annexes administratives de la ville. Si tôt dit si tôt fait, le voilà courir sur son blog pour nous relater son évènement du samedi, ici.

Nous sommes heureux d’apprendre que l’homme, quand il fait promesse, tient promesse:

C’était promis, c’est fait.

Loin de penser que cette promesse tenue tient de l’accident ou de l’opportunisme politique qui ne mange de pain, plus loin encore de penser que l’homme est en campagne électorale permanente, au contraire, nous voulons croire en une constante. Et cette constante tient au fait que le maire de Périgueux est un homme d’honneur, et que par conséquent il respecte toujours ses engagements.

Non, il ne se vante pas d’avoir tenu promesse pour l’occasion, soulignant à quel point ces occasions sont rares. C’est tout le contraire. On flirterait même avec le slogan de la marque dévouée aux soins du corps, de type rétinol anti-cellulite modelling:

Roc, promesse tenue

Qu’on se rassure, le maire de Périgueux est homme de cette fibre à tenir ses promesses et ses engagements.

Nous tenons donc à disposition des engagements écrits de sa part, qu’il a signé librement et qui induisent sa responsabilité politique, citoyenne et morale.

Tout d’abord d’engager une politique locale réellement participative, en faveur d’une démocratie continue et non une démocratie verrouillée, bureaucratique et administrative comme c’est le cas pour l’instant. Et de l’autre l’engagement de réaliser le projet du Bas Saint Front pour mars 2012, pas de l’enterrer sous sa stratégie de division de la ville de Périgueux en quartiers « bien aimés » et « mal aimés ».

Car l’homme ne fut pas toujours de parole, souvenons nous de cette promesse électorale de recevoir quiconque en ferait la demande dans les 15 jours et la pitoyable explication qui s’en suivit. « J’ai pas pu, y a beaucoup de travail ». C’est quand il croyait encore qu’il empocherait les avantages du job en gardant son rythme de travail du conseil régional…

Et oui, ouvrir des bureaux pour l’extension administrative ce n’est pas trop compliqué. Pour autant, avant de se gargariser et se flatter de tenir ses promesses, il faudrait voir s’il y a le compte sur toutes celles qui ont été lachées moyennant l’accession au job. Nous ferons les comptes en temps voulu.