Du 109 à Périgueux: merci !

Aujourd’hui, 109apx met la clef sous la porte. Michel Grégoire est allé au bout de ce qu’il avait proposé pour la campagne municipale de Périgueux, un site internet à la disposition des citoyens désireux de voter, autant que faire ce peut, en connaissance de cause.

Pour ce faire, nous avons pu lire des articles, ses fameux éditos, participer à un forum, regarder des interviews des différents candidats, présentant leur programme, sur un ton dégagé, personnel, équitable, libre. Ce dernier terme n’a pas été du goût de tous les candidats, qui le lui ont fait savoir par la bande, notamment via des appels anonymes aux contenus menaçants.

tetiere_109.jpg

:: Fatwa sauce périgourdine ::

Aujourd’hui encore, il subit des pressions sur sa situation économique par exemple. Certains sbires zélés – peu suffisent – du Conseil Général de Dordogne, s’y entendent pour lui faire payer, au prix fort sa liberté d’expression et son refus d’alignement sur la pensée officielle. On ne sait même plus ce qui lui est reproché, d’avoir dit ou de dire, ce qu’il ne plaît pas d’être entendu à certains endroits. Et il faudra demander à « ces gens là » d’où provient leur acharnement envers cet homme dont la situation actuelle, financière et sanitaire, est sous la garantie de notre société.

On pourrait demander à « gens là », qui ont lancé contre lui une procédure de radiation inique et vengeresse, ou plus sommairement une sorte de fatwa version sauce aux cèpes, s’ils lui reprochent sa grande gueule, son insoumission, sa plume ou s’ils sont tout simplement antisémites?

Aussi, « ces gens là », en larmoiement de circonstance sur les injustices de la mondialisation, d’un côté plaideront l’aide publique et la solidarité, mais de l’autre, en priveront qui ils auront décidé de châtier pour ses opinions. Et quand on dit opinion, encore faudrait-il les connaitre sans les déformer d’un air pitral.

marianne.gif

Il faut souligner que le département de la Dordogne a une des politiques les plus dures, sur le plan national, en matière d’obligation alimentaire, pour faire jouer cette dernière plutôt que les allocations publiques. Peu importe les liens du parent âgé ou isolé que l’on cherche avec méthode, cela fait toujours quelques économies au Département. Il fallait plusieurs de ces économies de RMI pour remplacer l’ordinateur portable du Président, balayé d’un revers de main parce qu’il n’était pas de la bonne couleur, un vrai crime de lèse majesté.

Mais revenons à nos moutons, ou plutôt à « ces gens là ». Qu’ils sachent par la présente que leurs manœuvres ne resteront pas souterraines, dans leur obscurité sournoise, et qu’il sera fait jour, pour l’instant seulement dans un modeste blog, de ces actions qui trahissent et bafouent leur mission de service public, sous le frontispice de « Liberté, Egalité, Fraternité ». On ne règle pas des comptes politiques ou d’opinions, en supprimant impunément des RMI, via des commissions sociales transformées en tribunaux d’inquisition.

:: Révérence et interview ::

Aujourd’hui, 109apx propose deux interviews, correspondant au premier bilan de 109 jours de mandature pour le maire, Michel Moyrand ,et d’opposition, pour Philippe Cornet. On pourra également consulter le dernier édito de Michel Grégoire. Des éclairages ultérieurs seront apportés sur l’état des lieux des 100 premiers jours du maire, notamment sur la démocratie participative.

L’interview de Michel Moyrand et Philippe Cornet

L’édito de Michel Grégoire

 

michel gregoire_1.jpg

Bonne route !