E.D.V.I.G.E ou la prospérité du vice

Selon la Stratégie du Choc de Naomi Klein, la mise en place du fichier de renseignement E.D.V.I.G.E aurait du être programmée après l’éclatement de la crise financière, état de choc temporaire de masse, bouleversant les repères, affaiblissant les moyens de résistance et d’organisation et occupant chaque cm² de média.

[youtube]http://fr.youtube.com/watch?v=DretD1Np_yE[/youtube]

.

Le 11 Septembre 2008, à la sortie de l’avion, (ça ne s’invente pas), Notre Président affichait son Ministre du Renseignement: « Cette affaire n’a pas été expliquée comme elle aurait dû l’être ». En gros on n’annonce pas un fichier de renseignement tel que celui-là sans méthode. Cette méthode c’est la micro-Friedman, dont le Président use à la perfection. Il faut utiliser les chocs médiatiques et sociétaux pour introduire les lois les plus « bankable » comme les moins populaires. La publication d’une loi est conditionnée par son contexte médiatico-politique. Ce contexte doit faire l’objet d’un travail particulier, préparer le verre d’eau avant de tendre la pilule.

:: Manifestement A la Masse ::

Niet, M.A.M, qui aurait du consulter cet ouvrage comme son Discours de la Méthode, a lancé la petite Edvige sans imaginer que la moiteur de l’été ne contiendrait pas la révolte pour la défense des libertés. Le Ministère de l’Intérieur aurait pu se caler sur le calendrier du Patriot Act, survenant après le 11 Septembre 2001, bien sur, mais surtout pas avant : parole de Faucon.

:: Edvige, Juliette et le Marquis ::

On fera l’économie de toutes les critiques formulées à l’encontre de ce fichier de renseignement sensé faciliter le travail de nos RG et DST dorénavant « pacsés ». Après un arbitrage de Notre Président, la petite Edvige a été priée de se remaquiller. Elle est revenue déguisée avec un nom de cousine scandinave : Edvirsp. Mais pas d’illusion. Nous sommes toujours, merci à la double vision du Divin Marquis, en face de Juliette, pas de Justine. Autrement dit, il s’agit toujours de « la prospérité du vice« , non « les infortunes de la vertu« .

Car l’acte liberticide fondateur de ce fichier n’est pas forcément dans le sexe, l’ethnie, ou l’âge, qui sont une catégorisation sociétale. Juliette se cache davantage dans la « virtualisation » des délits, des crimes et des troubles à l’ordre public. Entendant virtuel comme étant non la chose en acte mais en potentiel, susceptible d’exister mais non encore réalisée. C’est le grand message de Juliette Edvirsp à notre sujet.

On fichait les individus qui avaient commis des actes délictueux, criminels, ou touchant à la sécurité de l’Etat. Mais appliquant le concept de guerre préventive à la surveillance du territoire, demain, on ne fichera pas les individus postérieurement à leurs actes, mais pour ceux qui sont virtuellement répréhensibles par la loi, susceptibles de se réaliser. Cela devrait conforter la vision de la Justice de notre Garde des Sceaux. Et encore, une certaine confusion demeure sur la différence entre trouble à l’ordre public et sureté de l’Etat, que Notre Président voudrait peut-être que l’on finisse par confondre, délibérément et méthodiquement, à des fins politiques et idéologiques.

:: Demander sa fiche aux RG ::

Ainsi depuis le « all-in » raté des banquiers, Edvige ne se porte que mieux et attend sa publication au JO (de Pékin). Ne l’oublions pas, cela peut être le prétexte pour voir ou revoir ce que Canal Moins nous en dit. De plus, à l’initiative, entre autre de la Ligue des Droits de l’Homme, et avant le premier anniversaire de la petite Edvige, pourquoi ne pas demander sa propre fiche des RG à la CNIL histoire de voir où ils en sont à votre sujet ?

Télécharger la lettre type à l’attention des renseignements généraux

Je fais l’expérience de ce pas. Car avec un père artiste non subventionné, une mère sage-femme pour l’allaitement maternel et une 34ème place sur une liste électorale qui a fait moins de 5% aux municipales, il n’est pas impossible qu’un fonctionnaire au nez creux ait senti en moi l’étoffe d’un révolutionnaire anarchiste du Périgord Vert: Viva Cro-manione !

:: Edvige et Edvirsp ::

Edvige nous disait que l’on pouvait ficher toutes personnes: « susceptibles de porter atteinte à l’ordre public« .

Edvirsp nous dit que l’on pourra ficher toutes personnes physiques ou morales: « dont l’activité indique qu’elles peuvent porter atteinte à la sécurité publique« .

Entre « être susceptible de » et « pouvant porter atteinte à », c’est une question de nuances, mais toujours un traitement a priori entrainant une surveillance administrative, non sur des actes commis, mais sur des actes potentiels. Or un acte potentiel ne saurait être jugé légal ou illégal. Sauf en niant les fondements du droit, personne ne saurait rendre un verdict sur un acte qui n’a pas encore été commis.

On passe bien de la notion de trouble à l’ordre public, (tapage sur voie publique par exemple), à celle de sécurité publique, (tapage sur voie publique avec menace de rixe). C’est toujours une régression par rapport à la notion de sécurité de l’Etat inscrite auparavant. L’Etat fichait pour protéger son intégrité, maintenant l’Etat fichera au nom de la préservation de l’intégrité des citoyens, par exemple, un syndicaliste ou un adolescent de 13 ans.

Et Edvirsp elle-même, n’est-elle pas, virtuellement ou potentiellement dangereuse pour la préservation de l’intégrité morale ou physique des personnes?

:: Les RG sont-ils fichés ? ::

Et nous que savons-nous de nos fonctionnaires des Renseignements Généraux ? Presque rien. En Dordogne ils ont de l’humour. L’ex DéDé (Directeur Départemental) ou un autre peu importe, a été surnommé pendant des années Aigle 4. Ayant demandé un jour pourquoi, on lui expliqua qu’il fallait le traduire en anglais pour obtenir Eagle Four ; comprenez : « Y gueule fort » ! Cela valait bien de demander un orthographe à J-M Bigard… On sait aussi qu’ils ne sont pas toujours discrets, surtout en campagne électorale, n’ont-ils pas été suivis? On sait également qu’ils ont plein d’amis dans les cafés et plein d’amis dans les partis politiques, ce qui peut s’avérer fort utile en période électorale. On sait enfin que certains sont francs-maçons et que c’est bien pratique, surtout quand ces mêmes amis politiques sont dans les mêmes loges maçonniques. Bref, la vie de quartier quoi.

Pour tout dire, ils savent depuis longtemps que le monde est divisé en deux catégories d’individus. Il y a ceux qui prennent connaissent de l’information et ceux qui créent l’information. Les seconds ont forcément un avantage déterminant sur les premiers.

:: DDHC et DST ::

Alors nul doute qu’Edvige leur soit de bon conseil et prodigue non seulement tous les moyens nécessaires à l’accomplissement de leur devoir républicain, mais également toute justification à leur action exemplaire. Car n’oublions pas qu’en matière de fichage, outre les dizaines de fichiers de renseignements existants, il y a déjà à disposition les cartes bleues, les téléphones mobiles pour les écoutes administratives hors commission rogatoire, les caméras de vidéo surveillance, les réseaux sociaux numériques, etc.

Quant à la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, enfermée elle-même pour sa protection à l’Hôtel de Soubise dans le Marais, nul doute que la petite Edvige ne l’a pas lu. Elle pourrait donc demander à sa MAMan et son Papa qui l’ont lu, eux, en fac, de lui expliquer ce que ce texte signifie pour la nation française, pourquoi nos Constitutions y reviennent toujours, ce qu’elle veut dire dans l’histoire de ce pays, les conséquences qu’elle a eu dans certains autres.

Car au fond, au nom de la sécurité du territoire et des personnes, qui consiste à garantir d’abord la liberté, que se passe-t-il ? On finit par nier la liberté pour soi-disant la protéger: c’est bien la prospérité du vice, merci Juliette.

:: Sur la toile ::

Ligue des Droits de l’Homme Périgueux
Ligue des Droits de l’Homme France
Non à Edvige
Edvige / Wikipedia
Edvige / Légifrance
Syndicat de la magistrature
Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés
Dossier pdf du recours en Conseil d’Etat
Projet Edvirsp en pdf

:: Plus globalement ::

La frénésie sécuritaire

Retour à l’ordre et nouveau contrôle social

Sous la direction de Laurent MUCCHIELLI
Ed. La Découverte, Paris, 2007

9782707154323R1.gif

Présentation de l’éditeur

« Les années 1997-2002 furent celles du « tournant sécuritaire », marqué par la surenchère électorale sur le thème de l’insécurité. Mais, depuis 2002, la France est engagée dans une véritable « frénésie sécuritaire », qui n’a fait que s’aggraver depuis l’élection présidentielle de 2007.
Chasse aux étrangers sans papiers, internement prolongé d’adultes et d’enfants en zones de rétention, multiplication des infractions et des sanctions, remise en cause de la justice des mineurs, atteinte à certaines libertés au nom de la lutte antiterroriste, pression croissante du pouvoir politique sur les magistrats, explosion de la population carcérale, mais aussi abandon de la police de proximité, recours croissant au fichage, à la vidéosurveillance et à la biométrie, montée en puissance des technologies et des doctrines d’origine militaire.
Les auteurs de ce livre, spécialistes reconnus dans leurs domaines, décryptent les facettes de cette frénésie, ses origines idéologiques et sa mise en scène médiatique. À partir de leurs recherches, études et enquêtes, ils montrent qu’elle ne répond pas à la demande de sécurité des populations et alertent sur l’avènement possible d’une nouvelle « société sécuritaire» ».